Bruno Ackermann

Bruno Ackermann est né en 1957. Il a fait des études de lettres à Lausanne, et d'histoire à Paris. Docteur es lettres de l'Université de Lausanne, il est l'auteur d'une thèse, Denis de Rougemont. Une biographie intellectuelle (2 vol.), et consacre ses recherches à l'histoire des intellectuels au XXe siècle. Il est l'auteur de travaux de recherche et d'un recueil de poèmes.

Bibliographie

  • Denis de Rougemont. De la personne à l'Europe , préface de Henri-Charles Tauxe, postface de Claude Haegi, Lausanne, L'Âge d'Homme, 2000.
  • Denis de Rougemont. Une biographie intellectuelle, vol. 1 et 2, Genève, Labor et Fides, 1996.
  • La Demeure des heures de peine, Lausanne, Empreintes, 1985.
Denis de Rougemont. De la personne à l'Europe (Lausanne, L'Âge d'Homme, 2000)
Denis de Rougemont. De la personne à l'Europe (Lausanne, L'Âge d'Homme, 2000)

Denis de Rougemont (1906-1985) est l'une des figures marquantes parmi les intellectuels européens du XXe siècle. Écrivain par vocation, il est l'auteur d'une trentaine d'ouvrages, essais et journaux, parmi lesquels Politique de la personne (1934), Penser avec les mains (1936), Journal d'un intellectuel en chômage (1937), L'Amour et l'Occident (1939), La part du Diable (1942), L'Aventure occidentale de l'homme (1957), Journal d'une époque (1968), et L'Avenir est notre affaire (1977).
Artisan de la première heure de la construction de l'Europe, il milita en faveur de l'union fédérale de tous les Européens, enrichissant l'idée européenne d'utopies créatrices. De son œuvre se dégage une morale de la pensée et de l'action, une éthique cohérente de la responsabilité humaine dont la finalité dernière est la quête de la liberté. «Situer au centre de l'homme le centre de la société».
Pour répondre au défi de l'avenir, l'homme d'Occident n'a d'autre choix qu'entre deux réalités antinomiques: La puissance ou la liberté. Ce livre nous aide à comprendre la source première d'une œuvre philosophiquement et politiquement engagée dans le siècle, qui place la personne humaine, libre et responsable, solitaire et solidaire, au centre de toute communauté vivante.

Préface de Henri-Charles Tauxe, postface de Claude Haegi.